Analyse. Horizon très dégagé pour Dassault Aviation

Les années 2022 et 2023 pourraient se révéler particulièrement prometteuses pour Dassault Aviation. D’une part le marché des avions de combat est porté par les tensions internationales qui poussent de nombreux pays à augmenter leurs dépenses militaires en acquérant des avions de combat neufs ou d’occasion, et, d’autre part, le marché de l’aviation d’affaires semble connaître une très belle embellie. De l’avis même de vendeurs de bizjets basés en Suisse, si me marché européen n’est pas aussi dynamique, le marché américain des avions neufs se porte très bien tout comme celui des avions d’occasion dont les prix sont tirés vers le haut. Contrairement aux années précédentes considérées comme cycliques, pour le court terme le chiffre d’affaires de Dassault Aviation réalisé dans le militaire et le civil devrait être équilibré. D’ores et déjà Oddo-BHF estime que 2021 «devrait être le 2ème meilleur cru après 2019. Après la livraison de 25 Rafale à l’export pour l’Inde et le Qatar et de 30 Falcon (26 attendus), nous modélisons un résultat opérationnel 2021 de 464 M€ pour un chiffre d’affaires de 7,3 Md€ ».

Dans le civil, 26 Falcon ont été commandés au second semestre pour terminer l’exercice avec un carnet de 55 appareils à livrer et dans le militaire, 49 Rafale ont été commandés dont 37 à l’export (*). L’année 2022 s’annonce au moins aussi bien grâce au versement du premier acompte des Emirats arabes unis et potentiellement d’autres commandes. Oddo-BHF souligne que lors d’un récent forum investisseurs l’avionneur «s’est montré très optimiste concernant les négociations, notamment en Grèce, en Indonésie ou en Inde ».

Des opportunités qui poussent Dassault Aviation à investir dans ses sites industriels en vue d’une cadence de production de trois Rafale par mois. De même, l’avionneur pourrait revoir à la hausse ses cadences de productions d’avions d’affaires Falcon. Cette année 35 Falcon devraient sortir d’usine. Oddo-BHF anticipe la livraison de 45 Falcon en 2023 puis de 53 en 2024 et de 58 en 2025. Sauf retournement exceptionnel, la dynamique commerciale tant du côté des Rafale que des Falcon n’est pas prête de retomber.

AVIONS LIVRÉS EN 2021

30 Falcon ont été livrés, pour une prévision de 25 livraisons, contre 34 en 2020.

25 Rafale Export ont été livrés contre 13 en 2020.

AVIONS COMMANDÉS EN 2021

51 Falcon ont été commandés contre 15 en 2020.

49 Rafale(*) ont été commandés (37 Export et 12 France).
(*) Ce chiffre ne comprend pas la commande Rafale EAU.

AVIONS EN CARNET DE COMMANDES

Au 31 décembre 2021: 55 Falcon contre 34 Falcon au 31 décembre 2020,

86 Rafale contre 62 Rafale au 31 décembre 2020.

(*)Les commandes de Rafale à l’export :

Egypte : 54 appareils (premier contrat en 2015)

Inde : 36 avions (+ des appels d’offres en cours pour 171 appareils : 114 pour l’armée de l’Air et 57 pour la Marine indienne)

Qatar : 24  +  12 Rafale

Grèce : 18 avions (6 neufs et 12 d’occasion) + 6 neufs à venir (décision annoncée par le gouvernement grec en septembre dernier, contrat attendu pour début 2022)

Croatie : 12 Rafale (avions d’occasion, contrat signé entre l’armée de l’Air française et le gouvernement croate). « Le contrat d’État à État porte principalement sur la cession de 12 Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace, avec moyens d’emport, ainsi que sur une prestation de formation au profit de l’armée de l’Air croate. Le contrat de soutien logistiquesigné avec Dassault Aviation, concerne l’ensemble des moyens de soutien, comprenant un complément de rechanges nécessaires à ces avions sur une durée de trois ans ».

Emirats arabes unis: commande de 80 Rafale, entrée en vigueur courant 2022.

Indonésie : 36, commande en cours de négociation

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre AeroDefenseNews.net Pour nous contacter envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aviation Civile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.