Les dépenses militaires mondiales ont atteint leur niveau le plus élevé depuis 1988. Pour la période 2016-2020, les cinq principaux exportateurs d’armes ont été les États-Unis, la Russie, la France, l’Allemagne et la Chine.

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), en 2020, les dépenses militaires mondiales ont atteint 1 981 milliards de dollars, en augmentation de 2,6% par rapport à 2019. Cela représente 2,4% du PIB mondial et environ 249$ par habitant. C’est le niveau le plus élevé depuis 1988. Les dépenses militaires mondiales ont augmenté chaque année à partir de 2015, après avoir connu une diminution constante de 2011 à 2014 à la suite de la crise financière et économique mondiale. Les cinq pays les plus dépensiers en 2020 – États- Unis, Chine, Inde, Russie, Royaume-Uni–, représentent 62% des dépenses militaires mondiales. Les dépenses militaires américaines ont augmenté de 4,4% en 2020, pour atteindre 778 milliards de dollars. En 2020, la Chine est en progression de 1,9%, l’Inde de 2,1%, la Russie de (2,5%) et le Royaume-Uni de 2,9%. «La Chine, deuxième plus gros dépensier militaire du monde en 2020, aurait représenté 13% du total mondial. Les 252 milliards de dollars consacrés à l’armée en 2020 représentent une hausse de 1,9% par rapport à 2019 et atteignent 1,7% du PIB. Les dépenses militaires de la Chine ont augmenté pendant 26 années consécutives. Cette croissance est le résultat du processus de modernisation et d’expansion militaire à long terme de la Chine. Selon le ministère chinois de la Défense nationale, l’augmentation de 2020 a été en partie motivée par la perception de menaces pour la sécurité nationale de la Chine dans le cadre de la « politique de puissance », note le SIPRI dans son rapport. Toutefois, compte tenu de l’opacité des informations délivrées par les autorités chinoises ces chiffres sont à prendre avec précaution.

Pour la période 2016-2020, les cinq principaux exportateurs d’armes ont été les États-Unis, la Russie, la France, l’Allemagne et la Chine. Ces pays comptent pour 76% de toutes les exportations d’armements. Les cinq plus grands importateurs ont été l’Arabie saoudite, l’Inde, l’Égypte, l’Australie et la Chine. Ensemble, ils comptent pour 36% des importations. Les principales régions destinataires étaient l’Asie et Océanie (42% des importations mondiales d’armes), suivie par le Moyen-Orient (33%), l’Europe (12%), l’Afrique (-7,3%) et les Amériques (5,4%). Fait marquant « les exportations d’armes russes ont diminué de 22% entre 2011-15 et 2016-20. Entre 2011-15 et 2016-20, les exportations d’armes de la France et de l’Allemagne ont augmenté de 44 et de 21%, respectivement, tandis que celles de la Chine ont diminué de 7,8%», selon le SIPRI.

Dans son classement des 25 plus importantes de production d’armements et de services militaires dans le monde, 12 groupes sur 25 sont américains, et 4 sont chinoises. La Russie, la France et le Royaume-Uni comptent deux entreprises chacun. Le chiffre d’affaires cumulé réalisé dans la production d’armement par ces 24 producteurs est évalué à 361 milliards de dollars pour l’année 2019. Il s’agit d’une augmentation de 8,5% par rapport à 2018.

Pour en savoir plus : https://grip.org/wp-content/uploads/2021/11/Rapport-2021-5.pdf

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre bi-mensuelle AeroDefenseNews. Pour nous contacter envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aviation Civile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s