General Atomics développe un drone plus puissant

Après le MQ-1C Grey Eagle et le MQ-9 Reaper, General Atomics développe un nouveau drone doté d’une puissance de feu nettement supérieure à celle des systèmes en service dans l’armée américaine, notamment la capacité de lancer jusqu’à 16 missiles Hellfire. Ce nouveau drone dont les essais sont en cours a effectué son premier vol cet été sur le terrain d’essai Desert Horizon de la société, dans le désert de Mohave, selon le site Breaking Defense. Ce drone, financé sur fonds propres par General Atomics, présente des améliorations techniques destinées à le rendre plus apte à opérer dans des conditions géographiques «difficiles». Surtout, sa charge utile maximale de 16 missiles Hellfire, soit le double de celle du MQ-1C Grey Eagle, et quatre fois plus importante que celle du MQ-9 Reaper.

La conception du nouveau drone s’inspire fortement de la version à rayon d’action étendu du MQ-1C Gray Eagle, selon les sources, mais ses ailes sont nettement plus longues. Il est également doté d’une avionique et d’autres capacités – comme le décollage et l’atterrissage automatisés – empruntées à d’autres plateformes de General Atomics. Pour certains observateurs, un drone lourdement armé avec 16 missiles pourrait être handicapé en termes d’autonomie et de flexibilité d’emploi. Toutefois, General Atomics avance que ce déficit sera compensé par la capacité du drone à décoller plus près d’un théâtre d’opération, à lancer rapidement certains de ses missiles, ce qui allègera l’appareil et prolongera son temps de vol.

A suivre….

Le Contrat Rafale pour l’Égypte entre en vigueur

Le contrat portant sur l’acquisition par l’Égypte de 30 Rafale supplémentaires pour équiper son armée de l’Air est entré en vigueur. Annoncé le 4 mai dernier, ce contrat vient compléter la première acquisition de 24 Rafale, signée en 2015, et portera à 54 le nombre de Rafale opérés par l’armée de l’Air Égyptienne, la seconde au monde, après l’armée de l’Air et de l’Espace Française, à opérer une telle flotte de Rafale.

Les commandes de Rafale à l’export :

Inde : 36 (+ un potentiel de 171 appareils : 114 pour l’armée de l’Air et 57 pour la Marine indienne)

Qatar : 24  +  12

Grèce : 24

Croatie : 12 (avions d’occasion, contrat confirmé entre l’ armée de l’Air française et le gouvernement croate). « Le contrat d’État à État porte principalement sur la cession de 12 Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace, avec moyens d’emport, ainsi que sur une prestation de formation au profit de l’armée de l’Air croate. Le contrat de soutien logistique concerne l’ensemble des moyens de soutien, comprenant un complément de rechanges nécessaires à ces avions sur une durée de trois ans », selon le communiqué.

Indonésie : 36, commande en réflexion.

Finlande : appel d’offres pour 60 appareils.

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre bi-mensuelle AeroDefenseNews. Pour nous contacter envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aviation Civile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.