La pandémie de la COVID-19 a effacé 21 années de croissance du trafic aérien mondial !

Les retombées de la pandémie de la COVID-19 ont effacé 21 années de croissance du trafic aérien mondial de passagers en l’espace de quelques mois et il est descendu à des niveaux comparables à ceux de 1999, selon Cirium, société de données aéronautiques mondiales, dans sa nouvelle étude «Airline Insights Review 2020 » (1). Cirium souligne que comparée à 2019, la réduction du trafic de passagers est estimée à 67% en 2020. Suite aux restrictions au mois d’avril 2020, les vols commerciaux planifiés ont connu une baisse significative à seulement 13 600 vols mondiaux le 25 avril, comparé à la journée la plus chargée, le 3 janvier 2020, avec plus de 95 000 vols commerciaux planifiés au niveau mondial, soit une réduction spectaculaire de 86% des vols.

Entre janvier et décembre 2020, les compagnies aériennes ont réduit de 49% leurs  vols par rapport à 2019 – de 33,2 millions à 16,8 millions (au 20 décembre). Les vols nationaux ont diminué de 40% (21,5 millions de vols en 2019), alors que les vols internationaux ont dévissé de manière encore plus spectaculaire avec une baisse de 68% par rapport aux 11,7 millions de vols enregistrés l’année précédente. « Un tel ralentissement révèle toute l’ampleur du défi auquel est confronté un secteur aéronautique qui bat de l’aile et qui tente de redécoller à l’ère post COVID-19 », résume Jeremy Bowen, PDG de Cirium. La majorité des vols commerciaux réguliers effectués en 2020 a été constituée de vols nationaux – pour un total de 13 millions de vols (77%), contre seulement 3,8 millions de vols (23%) internationaux, en raison de la fermeture des frontières et des restrictions imposées aux voyages d’affaires.

L’analyse des données de Cirium indique que Southwest Airlines a enregistré le plus de vols à l’échelle mondiale (et en Amérique du Nord), avec 854 800 vols au total. En parallèle, China Southern Airlines (487 700 vols) est arrivé en tête du classement en Asie-Pacifique, Ryanair en Europe (205 000 vols), Azul en Amérique latine (134 000 vols) et Qatar Airways (82 400 vols) au Moyen-Orient et en Afrique. Atlanta a été l’aéroport le plus fréquenté au monde, avec plus de 245 000 arrivées en 2020. Cirium estime en outre qu’avec « les difficultés financières des compagnies aériennes dues à la pandémie, le secteur du leasing devrait jouer un rôle encore plus important. Nous nous attendons à ce que les sociétés de leasing dépassent la part de 50 % de la flotte mondiale, qui est prévue depuis un certain temps. Les ventes et les locations, en particulier, sont une source immédiate de liquidités, dont les compagnies aériennes ont désespérément besoin ».

Sept tendances pour 2021

La reprise risque d’être lente étant donné que les vols internationaux sont en net recul et ne montrent que de timides signes de reprise, principalement en Chine et en Asie du Sud-Est.

Les sept tendances mises en exergue par le rapport « The Cirium Airline Insights Review 2020 » sont:

– Renforcement des compagnies aériennes, en particulier en Asie-Pacifique, où un plus grand nombre de concurrents nationaux apparaîtront ou seront rachetés.

– Les aéronefs de nouvelle génération, comme l’A320neo et le retour du 737 Max, permettront la réduction des coûts d’exploitation.

– Les aéronefs excédentaires seront retirés du service mais le Boeing 747 et l’Airbus A380 devraient contribuer à absorber la demande croissante des marchés de loisirs, plus denses. Emirates a ainsi décidé de rénover une partie de sa classe économie qui équipe sa flotte d’A380 avec une classe Eco premium. Une stratégie qui durera tant que les cours du pétrole resteront compétitifs.

– Au quatrième trimestre, Cirium a observé une baisse de 78% des réservations comparé à la même période de l’année précédente et estime que cela modifiera la façon dont l’industrie anticipe la demande. La préférence pour les recherches en ligne devient le premier indicateur pour calculer la demande.

– Les compagnies aériennes devront déployer une planification plus dynamique en raison de la volatilité accrue de la planification des vols, étant donné que la fenêtre de réservation est passée de 6/12 mois à seulement 6/huit semaines.

– Le déploiement de l’IA accélérera l’automatisation de l’expérience voyageur et les informations en temps réel deviendront plus importantes que jamais.

– Le leasing d’avion dépassera les 50% pour devenir la méthode de financement de prédilection.

“Welcome aboard, fasten seat belt and enjoy the flight !”

(1)Pour de plus amples renseignements sur le rapport Cirium Airline Insights Review 2020 : www.cirium.com 

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre bi-mensuelle AeroDefenseNews. Pour nous contacter envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aéroports, Analyse Etudes, Aviation Civile, Aviation d'affaires et régionale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.