Défense/Export : la Corée du Sud va doubler sa flotte de F-35

La Corée du Sud renforce son arsenal militaire et c’est encore une bonne nouvelle pour Lockheed Martin. Le ministère sud-coréen de la défense nationale (MND) a en effet décidé d’acquérir 40 avions de combat F-35 Lightning II supplémentaires, dont 20 F-35B dans la version STOVL (décollage court et atterrissage vertical) qui seront acquis par la Marine de la République de Corée (RoK Navy). Alors que les tensions augmentent dans la région Asie Pacifique (Chine, Corée du Nord…), la Corée du Sud a confirmé que la construction de son premier porte-avions de 30 000 tonnes débuterait en 2021. L’an dernier, le pays avait fait allusion à son intérêt pour la construction d’un « grand navire de transport polyvalent ». Le coût de ce nouveau projet est évalué à 4 milliards de dollars.

La construction du porte-avions et l’achat d’avions de chasse représentent une augmentation budgétaire de taille pour la Corée du Sud : les F-35B coûtent 122 millions de dollars pièce. Le porte-avions léger devrait être opérationnel à l’horizon 2033. Pour rappel, la Corée du Sud a donné son feu vert à un premier achat de 40 F-35A le 24 septembre 2014. Une douzaine de F-35A de ce premier lot est entrée en service opérationnel au sein de l’armée de l’Air coréenne en décembre 2019. Selon le site US Naval Institute (USNI), la Marine Coréenne recevra d’abord le F-35B pour le programme LPX-II. L’armée de l’Air utilisera les F-35B de la Marine et recevra ses propres F-35A supplémentaires après la livraison des F-35B. Au final, la Corée du Sud exploitera un total de 80 F-35 (60 variantes A et 20 variantes B). L’approbation finale est attendue lors d’une réunion des chefs d’état-major des Armées qui se tiendra en octobre 2020. Le contrat devrait être signé entre 2021 et 2022 et la livraison devrait commencer vers 2025, indique USNI.

CONTRAT. Le Département d’Etat américain a donné son accord pour la demande de l’Espagne d’acquérir 100 missiles air-air avancés moyenne portée AIM-120C-7/8 ainsi que des « équipements » (non précisé) et des services de soutien connexes dans le cadre d’un accord de ventes de matériels militaires à l’étranger pour un montant de 248 millions de dollars. L’Espagne a également demandé d’acquérir des dispositifs de cryptage KGV-135A. La division missiles et défense de Raytheon Technologies sera le maître d’œuvre de la transaction qui vise à aider l’Espagne à augmenter son stock AMRAAM pour sa flotte d’avions de chasse. La DSCA a déclaré avoir notifié l’opération au Congrès.

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre bi-mensuelle AeroDefenseNews. Pour nous contacter envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aviation Militaire, Défense & Armement, Equipements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.