Transport aérien : pas de retour à la normale avant 2022, selon une étude de la Coface

IMG_1296Encore deux années difficiles pour le transport aérien. Dans une étude publiée la semaine dernière, la Coface, assureur-crédit, indique ne pas s’attendre à ce que le secteur revienne au niveau du 4ème trimestre 2019 avant 2022. Dans le scénario central, le chiffre d’affaires des sociétés cotées du secteur mondial des transports sera inférieur de 32% au 4ème trimestre 2020 et de 5% au 4ème trimestre 2021 par rapport au 4ème trimestre 2019. Dans l’hypothèse d’une deuxième vague de la pandémie au 3ème trimestre 2020, le chiffre d’affaires serait en baisse de 57% au 4ème trimestre 2020 et de 27% au 4ème 2021.

L’impact de la COVID-19 est d’autant plus important que l’activité économique ralentissait déjà avant la crise.

Parmi les 13 secteurs pour lesquels Coface publie des évaluations des risques sectoriels, le transport aérien est le plus affecté : son chiffre d’affaires devrait baisser de 51% dans le scénario de référence et de 57% dans l’hypothèse d’une seconde vague de la COVID-19 au 3ème trimestre 2020. Selon l’IATA (International Air Transport Association), le trafic aérien a diminué de 94% en glissement annuel en avril 2020, et ne devrait pas retrouver son niveau d’avant COVID avant plusieurs années.

La baisse de l’activité des passagers aériens a entraîné une forte diminution de la capacité de fret aérien car la majeure partie du fret aérien est transportée par des avions de passagers dans le « ventre » de l’avion. Les segments du transport maritime et ferroviaire connaissent également une forte détérioration de leur activité au niveau mondial, même si certains marchés (comme le fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe) s’en sortent relativement mieux. Retrouver l’intégralité de cette étude (Global Transport: What does the future hold beyond COVID-19?) sur Coface.fr

 

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre bi-mensuelle AeroDefenseNews. Pour recevoir gratuitement un numéro, envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aviation Civile, Etudes, Point de vue et analyse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.