Comment British Airways peut donner un nouvel élan à l’A380

Ce n’est pas un secret, le programme A380 a besoin d’un nouveau souffle pour relancer des ventes quasi inexistantes depuis deux ans. Depuis son lancement, le programme plafonne à 319 commandes y compris des ventes très hypothétiques. Emirates, le plus gros client d’Airbus pour l’A380, est régulièrement cité comme l’un des « moteurs » du renouveau des A380 avec le lancement dune version A380NEO dotée de nouveaux moteurs Rolls-Royce et d’une configuration renouvelée de la cabine afin de transporter plus de passagers. Problème : le motoriste britannique doit faire face à des difficultés avec sa branche Marine et Défense et il est plutôt en phase de restructuration que d’investissements. Le dossier A380 n’est pas clos pour autant puisque British Airways (BA), par la voix de son CEO Willie Walsh, a expliqué en marge de l’Airline Economics 2016 Conference que sa compagnie allait évaluer la possibilité d’acquérir « cinq ou six A380 d’occasion » afin de renforcer sa flotte de 10 appareils sur une commande de 12. Le choix pour des avions d’occasion est préféré à des avions neufs, leur prix étant jugé trop élevé… Les A380 retenus seront probablement motorisés par Rolls-Royce, le motoriste de BA. Le choix de la compagnie devrait aller notamment vers les A380 de Malaysia, de Singapore Airlines, de ThaÏ Airways.

Cette déclaration de Willie Walsh est intéressante à double titre. Tout d’abord, c’est d’abord un commentaire très positif sur l’A380 de la part d’un opérateur très sourcilleux sur ses coûts d’exploitation. Le CEO de BA a, en effet, indiqué que les coûts unitaires d’un A380 sont très compétitifs à condition toutefois que le coefficient de remplissage de la cabine soit élevé. Il a également expliqué comment deux A380 peuvent remplacer trois vols quotidiens effectués en B747 entre Londres et Los Angeles ; ce qui permet avec la même capacité de libérer un slot à Heathrow. C’est-à-dire l’exacte démonstration d’Airbus expliquant que l’A380 est l’un des moyens de désengorger les aéroports comme Londres-Heathrow. Ensuite, il sera très intéressant de voir comment BA va réaménager ses A380 et à quels coûts. La sophistication des cabines business et première de Singapore Airlines ou d’Emirates a complexifié l’aménagement des cabines pouvant rendre leur transformation assez coûteuse. C’est un chantier qui sera observé de très près par des clients intéressés par des A380 d’occasion. Une nouvelle vie pour un programme qui pourrait enfin décoller.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s