La politique fiscale de Donald Trump stimule les ventes de Falcon

Les faits. Dassault Aviation a enregistré en 2018 12 commandes pour le Rafale, à la suite de l’entrée en vigueur de l’option exercée par le Qatar, et 42 commandes pour ses avions d’affaires Falcon. L’avionneur a livré 41 Falcon neufs en 2018 contre 49 en 2017. Douze Rafale -9 destinés à l’export (Egypte) et 3 à la France-, ont été livrés en 2018, contre 9 l’année précédente (8 à l’export et un à la France). Par ailleurs, 2 Rafale Marine rétrofités au standard F3 ont été livrés à la France en 2018. En tout, le Rafale a enregistré 96 commandes à l’export depuis 2015, dont 24 par l’Egypte, 36 par le Qatar et 36 par l’Inde. Vingt-trois avions ont été livrés à fin 2018. Au 31 décembre, le carnet de commandes du groupe inclut 101 Rafale (73 Export et 28 France) et 53 Falcon (ne comprenant plus aucun Falcon 5X), contre 101 Rafale (70 Export et 31 France) et 52 Falcon (incluant des Falcon 5X) au 31 décembre 2017.
Commentaire. Les ventes d’avions d’affaires d’occasion se situent à un niveau historiquement bas, les prix se sont stabilisés. Surtout, les mesures fiscales de Donald Trump ont un effet sur le marché américain des bizjets. L’économie américaine continue de bien se porter (3,5% de taux de chômage) et le moral des chefs d’entreprise aux Etats-Unis est au beau fixe. La bonne tenue du marché de l’occasion est un signe très positif, expliquait récemment Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, puisque nombre d’acheteurs d’avions neufs veulent au préalable vendre l’appareil qu’ils possèdent. Cette année, Dassault pourrait livrer 47 avions d’affaires cette année (41 en 2018), 53 en 220 et 58 en 2020…, selon Oddo-BHF particulièrement optimiste pour Dassault Aviation.

Côté militaire, après le contrat de 36 Rafale signé entre le gouvernement Modi et Dassault Aviation en 2016 (La Cour suprême de l’Inde a annoncé le 14 décembre qu’elle refusait d’ouvrir une enquête sur cette affaire), il faudra attendre les élections générales du printemps 2019 en Inde et ses résultats pour estimer les chances de l’avionneur français. Deux gros contrats sont en jeu : 110 Rafale Air et 57 Rafale Marine.

 

Publicités

A propos aerodefensenews

Bruno Lancesseur est rédacteur en chef la lettre bi-mensuelle AeroDefenseNews. Pour recevoir gratuitement un numéro, envoyez votre adresse mail à aerodefensenews@gmail.com
Cet article a été publié dans Aviation Civile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s