Belgique. Boeing renonce à l’appel d’offres pour le remplacement des F-16

Boeing a annoncé qu’il ne participerait à la compétition lancée par le gouvernement belge pour choisir un nouvel avion de combat destiné à succéder aux F-16, en dénonçant des règles du jeu biaisées. «Boeing a informé le gouvernement belge qu’il ne participerait pas à la conférence des soumissionnaires aujourd’hui (mercredi) et qu’il ne répondrait pas à l’appel d’offres pour un nouveau chasseur – le Request for Governmental Proposal (RfGP) adressé le mois dernier par le ministère de la Défense à cinq agences étatiques, deux américaines et trois européennes – représentant chacune un type d’avion », indique Boeing dans un communiqué (agence Belga). «Nous regrettons qu’après avoir examiné la demande, nous ne voyons pas l’opportunité de concourir avec des règles du jeu véritablement équitables avec le Super Hornet F/A-18 », précise Boeing. La décision de Boeing limite à quatre le nombre de concurrents possibles pour ce marché d’un montant initial de 3,573 milliards d’euros pour l’achat de 34 nouveaux avions de combat. Le gouvernement belge a approuvé le 17 mars l’envoi d’un appel d’offres pour trouver un successeur aux F-16. Reste en compétition le F-35 de Lockheed Martin, le Rafale F3R de Dassault, le Saab JAS-39 E Gripen et le l’Eurofighter Typhoon

Publicités
Cet article a été publié dans Aviation Civile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s